Accès à l’eau potable

Accès à l’eau potable

Le Nicaragua est un pays d’Amérique centrale, qui compte parmi les plus pauvres d’Amérique latine. Quarante et un pour cent de sa population vit dans des zones rurales, où la pauvreté est concentrée et où l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement de base reste un défi constant pour des milliers de familles.

 

 

Bien que le Nicaragua soit riche en ressources en eaux de surface et souterraines, 56 % de la population vivant dans les zones rurales n’a pas accès à une eau saine et de qualité.

Pour qu’une communauté puisse accéder à un projet d’eau potable, elle doit être organisée et avoir au moins identifié les sources d’eau potentielles et pris des dispositions préalables avec la mairie ou d’autres donateurs.

En outre, les membres de la communauté doivent être disposés à participer à toutes les phases du projet, mais surtout à apporter des contributions monétaires, en nature et en travail.

Les étapes d’un projet 

Application

Étude de faisabilité et de conception

Gestion du financement / Approbation du projet

Mise en œuvre

Surveillance

Pour que notre organisation puisse gérer des fonds et mettre en œuvre un projet d’eau potable, il est nécessaire de disposer d’une conception de projet conforme aux réglementations et aux politiques techniques de notre organisation et des organismes de réglementation.

Durant toutes ces étapes, nous avons essayé d’assurer le renforcement des capacités et principalement des structures municipales et communautaires, telles que les Comités de l’Eau et de l’Assainissement (CAPS), le Groupe de Promoteurs FECSA, les Brigadiers de l’Environnement et le personnel des Unités Municipales de l’Eau et de l’Assainissement (UMAS).

 

“Un moment très spécial du projet est celui où l’eau arrive pour la première fois dans la communauté. [Les enfants mettent leurs oreilles sur le tuyau et sont les premiers à se rendre compte que l’eau arrive. Ils sont excités et crient “L’eau arrive, l’eau arrive ! […] Lorsque l’eau arrive dans le réservoir et en sort en quantité, tout le monde a l’air très heureux et soulagé, car ils n’auraient jamais cru que cela serait possible”, c’est ainsi que Gilles Corcos, cofondateur d’Agua Para La Vida, décrit son expérience”.

 

Notre expertise technique

Le type de système à construire dans chaque communauté dépendra des résultats des études de faisabilité. Cependant, notre organisation est spécialisée dans les systèmes d’eau potable par gravité dans les communautés éloignées et vulnérables du pays. Nous avons l’expérience de la mise en œuvre de projets sur des terrains géographiquement accidentés et sur de longues distances, et nous avons installé des pipelines allant jusqu’à 15 kilomètres et des réseaux de distribution allant jusqu’à 40 kilomètres.

 

L’eau au bout des doigts

Tous nos projets d’eau potable sont équipés de bornes-fontaines domestiques, construites en béton armé et en tuyaux d’acier afin de garantir la qualité et la durabilité, ainsi que la sécurité et le confort pour que les familles puissent accéder au liquide vital depuis leur domicile.

 

En outre, chaque point d’eau est équipé d’un système de micro-comptage, ce qui permet aux familles de contrôler la quantité d’eau qu’elles consomment et d’effectuer un paiement équitable. Ceci est très important car les recettes sont épargnées et peuvent être utilisées pour l’entretien et la réhabilitation du système d’eau.

Un système conçu pour les générations futures

Nous concevons des projets relatifs à l’eau et renforçons les capacités locales des communautés afin qu’ils aient une durée de vie à long terme. Chaque réseau d’eau devrait avoir une durée de vie d’au moins 15 à 20 ans, en fonction de l’estimation de la croissance démographique.

Cependant, la durée de vie de chaque système dépendra des bénéficiaires, puisqu’ils doivent se charger de la gestion, de l’exploitation et de la maintenance de l’infrastructure construite. D’autre part, les recettes provenant des tarifs de l’eau doivent être réinvesties en fonction des besoins de chaque système.

Nous parvenons à apporter de l’eau potable quelles que soient les conditions du terrain.

Nous disposons de notre propre logiciel de conception, qui est adapté aux conditions géographiques des communautés rurales du pays, dont la géographie est généralement accidentée. Parfois, nous devons concevoir le passage de pipelines sur des rivières et des ruisseaux, que ce soit sous terre ou par voie aérienne.

Début 2022, nous avons installé la plus longue traversée aérienne de canalisation d’eau de l’histoire d’Agua Para La Vida Nicaragua, qui mesure 230 mètres de long et a été installée avec le soutien de notre équipe technique et des membres de la communauté.

“El agua limpia abre un mundo de posibilidades”